Peau d’Âne pour un ballet contemporain

Présentation de l’auteur du conte :

Charles Perrault naît à Paris le 12 janvier 1628 et mort à Paris le 16 mai 1703. Son père est avocat au parlement de Paris. Le fils suivra une double carrière, littéraire et politique. Charles Perrault se fait remarquer par des poésies galantes et des écrits précieux. En 1661,  Charles Perrault occupe le poste de contrôleur général de la surintendance des bâtiments du roi, il est également membre et secrétaire de la Commission des inscriptions publiques (future Académie des inscriptions et belles-lettres).

Il est élu en 1671 à l’Académie française, où il est l’initiateur et le principal protagoniste de la fameuse querelle des Anciens et des Modernes. Jusqu’alors, la conception littéraire était dominée, depuis la Renaissance, par le sentiment de la supériorité des auteurs de l’Antiquité grecs et latins. L’idéal esthétique du classicisme était fondé, sur le principe de l’imitation des modèles, réputés indépassables, de la littérature antique.

perrault

Charles Perrault / 1ère édition des Contes de ma mère L’oye en 1697

En tant qu’écrivain, il contribue à mettre au goût du jour le genre littéraire des contes de fées. et acquiert dans la littérature universelle une place de choix. Son œuvre est de dimensions extrêmement réduites car ses Contes de ma mère l’Oye ou Histoires et contes du temps passé (1697), forment un recueil de huit contes merveilleux tous issus du folklore populaire national.

Peau d’âne écrit en 1694, a ensuite  intégré ce recueil.  Je ne vous raconterais pas toute l’histoire que vous connaissez sûrement.

peau d'ane

Gravure de Gustave Doré illustrant la fuite de Peau d’Âne/ Adaptation célèbre de Jacques Demy, film de 1969/ Gravure illustrant la découverte de Peau d’Âne à la cour, Dessins pour le Cabinet des fées, 1785 par Marillier

 

Pour ce projet (fictif) qui s’est réalisé pendant ma formation, nous avons supposé un cadre de production pour un ballet contemporain avec toutes les contraintes qui en découlent.

La robe présentée s’insère dans une série composée d’une seule et même robe qui évolue de la robe couleur du temps à la robe couleur de soleil.

maquette p ane

Maquette de la robe évolutive par Emmanuelle Bardet

La base est un corps piqué d’époque début du XVIIème siècle en référence à l’auteur Charles Perrault dont les bretelles ont été remontées.  Vient par-dessous, une robe fluide en bourrette de soie. Les pièces du corsage sont indépendantes et « flottantes » sur la robe dont la forme évoque un grand trapèze. Lorsque Peau d’âne est en robe couleur du Temps, les pièces du corsage flottent et ne se touchent pas. La jeune fille est encore hésitante troublée, à l’image du Temps Seule la ligne du décolleté est construite. La robe couleur de Lune est à un stade de construction plus avancée, les pièces sont plus proches les unes des autres et les coutures de côté se rejoignent. La jeune fille est plus affirmée, prend confiance grâce à sa marraine la fée.  Les coutures des cotés devant et cotés dos laissent échapper un surplus de matière de robe. Enfin la robe couleur de Soleil est totalement construite et le corsage entièrement formé maintient le buste selon la ligne historique et met en valeur la danseuse. La jeune fille est maintenant femme, prenant son destin en main et se soulevant contre l’amour interdit de son père en se jurant de trouver elle-même le prince.

Corset Peau d'Âne

Corset Peau d’Âne

Robe évolutive avant la pose des renforts extérieurs , présentée en état de Soleil.

Robe évolutive avant la pose des renforts extérieurs , présentée en état de Soleil.

 

Robe terminée portée avec une projection de mon interprétation de chaque état: de gauche à droite: Temps, Lune, Soleil.

Robe terminée portée avec une projection de mon interprétation de chaque état: de gauche à droite: Temps, Lune, Soleil.

Peau d’âne s’inscrit dans le costume féminin du XVIIème siècle . La créatrice costume a souhaité conservé les découpes caractéristiques d’un corsage de cette époque en modifiant toutefois le décolleté bateau qui aurait empêché tout mouvement de danse.

La danseuse porte une seule et même robe qui se transforme en fonction des états. La robe blanche en bourrette de soie est support de projections que j’ai préalablement peintes et mon interprétation personnelle des différents stades du personnage:  robe Soleil, la robe Lune et la robe Temps.

Vient par-dessus la Peau, toile de coton écrue entièrement patinée par une camarade de ma classe et moi-même. Nous avons accentué les caractéristiques morphologiques de l’âne ( genoux cagneux, longues oreilles, bosse dans le dos et croix de st André) . On retrouve tous ces éléments dans la coupe et la patine de ce manteau. Cette robe a été réalisée en binôme avec une camarde de classe.

La Peau en cours de patine

La Peau en cours de patine

La Peau d'Âne

La Peau d’Âne

Crédits Photos : Photos personnelles

Sources/ Pour en savoir plus:

> Le Costume français chez Flammarion, collection Tout l’Art.

>Histoire du costume en occident par François Boucher chez Flammarion.

> Wikimédia Communs

>Catalogue de la BNF en ligne.

>Encyclopédie Universalis et Larousse

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s