Restauration d’accessoires et collection personnelle

Rien de tel que véritables objets pour agrémenter une tenue historique. J’aime beaucoup chiner ces trésors. Parfois ceux ci arrivent en mauvaise état et il devient nécessaire pour la conservation et l’utilisation raisonnée de les restaurer. Voici quelques objets de ma collection personnelle, l’article sera mis à jour régulièrement au fil de mes trouvailles !

Voici pour commencer un éventail que j’estime datant des années 1870’s- 1880’s de part sa très grande envergure. Il était en relativement mauvais état lorsque je l’ai acquis et j’ai tenu à le restaurer par mes propres moyens.

Éventail avant et après restauration

Éventail avant et après restauration

La monture est en os et la feuille délicate d’organza partait en morceaux. Bien que cette technique ne soit pas officielle, pour pouvoir conserver ce très bel éventail,  je suis arrivée à la solution d’une toile fine thermocollant pour renforcer le tout. Une des branches a été également »soudée » et remontée. Il est toujours pourvu de son pompon décoratif d’origine.

Deuxième objet: Une ombrelle des années 1890’s 1900’s. Très populaire et très utile pour la marche protégée du soleil. De plus je l’ai acheté à un couple adorable. De même ici: le tissu partait en lambeau (probablement cuit par le soleil) et était tout taché. Après une tentative infructueuse de nettoyage, j’ai décidé de changer totalement la toile. J’ai minutieusement observé la technique de montage, tout enlevé, teint un coton, piqué une dentelle et réinstaller le nouveau tissu à la main.

Ombrelle avant restauration

Ombrelle avant restauration

Ombrelle après restauration

Ombrelle après restauration

Autre superbe objet que j’ai longtemps chiné car très recherché et d’un prix parfois exorbitant: une ombrelle dite « marquise » d’époque Second-Empire vers 1850-60. Achetée à une dame adorable dans un village de France non moins agréable, cette ombrelle est dotée d’un manche pliant mi ivoire gravé mi bambou( je crois). Une bague vient glisser pour fixer en place le manche dans sa totalité. Doublée de coton et surmontée d’une belle guipure de dentelle, c’est l’accessoire par excellence du règne des crinolines ! Sa petite taille et son système pliable permettait à sa porteuse de l’emmener partout commodément et de se cacher le visage du soleil.

Détail du manche et système de pliage

Détail du manche et système de pliage

Ombrelle ouverte

Ombrelle ouverte

Portrait de Lise à l’ombrelle par Pierre Auguste Renoir, 1867

Pour compléter sa tenue, une élégante de cette époque peut choisir de sortir en promenade ou pour couvrir ses bras nus en tenue de bal avec son grand châle en dentelle de Chantilly.

Véritable succès de cette époque, la manufacture de Chantilly produisait ses dentelles d’une finesse sans pareille qui se fixaient avec élégance sur les ombrelles marquises, en voilettes sur les chapeaux, en volants sur les robes et en grands châles. Je suis très heureuse d’avoir acquis celui ci qui tout comme l’ombrelle marquise peut atteindre des prix assez exorbitant ! En état de conservation optimale mais très fragile, il doit être utilisé comme tous ces objets avec parcimonie. Le motif part du centre avec une corne d’abondance qui se décline jusqu’aux extrémités.

chale

Mon châle

Portrait d'une dame en tenue de bal et châle en dentelle par Charles Nègre, vers 1860-1865

Portrait d’une dame en tenue de bal et châle en dentelle par Charles Nègre, vers 1860-1865

Autre objet: une broche époque Restauration magnifique à motif florale peinte à la main qui m’a été offerte par une amie. J’ai eu l’occasion de la porter plusieurs fois avec mes robes 1830’s et elle embellit la tenue d’un coup de baguette magique !

Broche

Poursuivons avec les éventails: Voici également une pièce que j’ai longtemps cherchée à un prix raisonnable et je suis tombée sur une perle ! Ce grand éventail en plume d’autruche et monture en corne est dans un état admirable ! Il a même conservé son cordon d’origine et son anneau tressé qui permettait à la dame de l’accrocher à sa ceinture ou ses doigts. Ces grands éventails ont connus leur heure de gloire dans les années 1890- 1900. Le plus souvent blanc ou noir, il donnaient un aspect aérien incontestable et permettait de se dissimuler derrière ses larges branches de plumes frisées.

Mon éventail

Mon éventail

Éventail pliant, 1878. Offert à Élisabeth de Caraman-Chimay, lors de son mariage avec le vicomte Henry Greffulhe le 25 septembre 1878, par le comte et la comtesse de MontesquiouFezensac. Eventail en plumes d'autruche chinées, écaille brune, ornement argent ou vermeil dédoré, diamants, rubis et émeraudes

Éventail pliant, 1878. Offert à Élisabeth de Caraman-Chimay future Comtesse Greffulhe à l’occasion de son mariage.

Deux autres éventails : le premier en ivoire gravé et finement ciselé. Il appartenait à ma grand-mère maternelle et date d’environ 1910. Le deuxième lui aussi des années 1910-1920 est un véritable petit bijou avec branches en ébènes gravées et paillettes brodées sur une feuille d’organza noire.

éventail4

Éventail de ma grand-mère en ivoire et dentelle

Éventail vers 1910-1920 et son pompon d'origine

Éventail vers 1910-1920 et son pompon d’origine

Une autre pièce chinée sur une brocante, ce curieux collet évoquant les pardessus des années 1830. Cette pièce dans un état relativement bon malgré la soie fusée m’a de suite intriguée. J’ai découvert à l’intérieur de cette pièce entièrement faite main un numéro tamponné qui me fait dire qu’il s’agit sans doute d’un costume de théâtre fabriqué fin XIXème début XXème siècle. J’espère le remettre en état sous peu !

Collet 1830s

Petit bonus de fin: ce merveilleux et surtout délicieux éventail au chocolat qui m’a été offert par le Musée de l’éventail de Paris ;)

bonus eventail

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s